Prévisions financières & placements

Anticiper, comprendre, optimiser - Réduire le champ de l'incertitude.

Graphiques et données prévisionnelles ci-dessous
Perspectives à 12 mois Perspectives à 3/5 ans Répartition en 4 classes Performances passées Rendements potentiels Risques actuels

 

Pour mieux comprendre les pages ci-dessus et la finance, voici quatre documents pédagogiques ESSENTIELS et 5 points importants à lire :

Cycles économiques et répartition théorique des classes d'actifs en finances
4 graphiques sur les performances historiques des classes d'actifs
Moteurs de performance des actions et des obligations
Rendement et risques théoriques des placements financiers

 

A LIRE : cette page d'introduction est indissociable des pages dont les liens sont ci-dessus. Tout ceci est communiqué à titre purement informatif et pédagogique, sans engagement quelconque ni de responsabilité de notre part. Ces prévisions ne sont pas celles directement de FINADOC pour éviter d'introduire un biais personnel évident. Elles sont issues d'un travail de compilation régulière de plusieurs banques en Europe (4), Suisse (2), Amérique du Nord (2), des données de plusieurs sociétés de gestion (4), et les intentions de panels de gérants d’opcvm (2), publiées assez régulièrement dans des revues professionnelles de référence, d'intentions d’affectation financière dans telle ou telle catégorie de placements par des allocataires reconnus.

1) Il faut rappeler toutes les difficultés inhérentes aux prévisions. Celles-ci ne peuvent être qu'un indicateur à la prise de décision, parmi d’autres critères. Il y aura toujours des évènements qui viendront mettre à mal ces prévisions. Notre objectif est de réduire l'incertitude ou avec plus de nuance, de réduire le champ de l'incertitude. Par expérience, il vaut mieux tenter d'anticiper et d'y voir clair que de voir les performances passées.

2) Nous conseillons la lecture du 'Cygne Noir' de Nassim Nicholas Taleb qui relativise le rôle des prévisions. Depuis plusieurs années sommes attentifs à donner le plus de visibilité à nos clients, même si le futur n'est pas écrit à l’avance. Notre approche n’est pas celle du court terme, mais plus de donner les grands mouvements de fond de la finance, avec le plus d'impartialité et de rigueur. Nous voulons prendre du recul et de la hauteur de vue pour anticiper, bien au-delà des seuls éléments macro-économiques ou des commentaires quotidiens, souvent contradictoires, publiés en permanence par des analystes, chercheurs, gérants, banquiers, bloggers…

3) La finance est complexe (au-delà de la technique elle-même). Un indépendant crée de la valeur si sa vision est patrimoniale, cohérente avec les clients, et basée sur un solide bagage technique et culturel.

4) Les investisseurs qui ont du succès sont ceux qui se basent sur une discipline, une stratégie et une analyse rigoureuses. Chaque investisseur devrait avoir sa propre stratégie de placement, adaptée à ses objectifs financiers et à sa tolérance au risque. Les investisseurs doivent impérativement éviter de modifier brutalement leur stratégie de placement en laissant leurs émotions prendre le dessus lorsque, par exemple, les marchés font preuve de volatilité ou lorsque certains secteurs ou actifs.

5) Enfin, une citation : "Le plus grand danger dans les moments de turbulence ce n’est pas la turbulence ;  c’est d’agir avec la logique d’hier".  Peter Drucker